Per Odensten


Per Odensten est né en 1938 à Karlskrona, en Suède.
Il obtient le prix Dobloug en 2000.
Œuvres traduites en français :
« Gheel, la ville des fous » [« Gheel, de Galsnas Stad »], trad. de Régis Boyer, Saint-Nazaire, France, Éditions Arcane 17, 1996, 397 p. (ISBN 2-903945-92-6)
« Une lampe à ténèbres » [« En lampa som gör mörker »], trad. de Régis Boyer, Paris, Éditions Payot & Rivages, 2010, 552 p. (ISBN 978-2-7436-2046-2)

à propos de « Gheel, la ville des fous » :
Tout est étrange dans ce livre déconcertant et fascinant.
A commencer par son auteur qui était absolument inconnu et n’avait jamais publié une seule ligne avant 1981, date de parution du roman. Per Odensten, né en 1938, avait donc quarante-trois ans alors. Cet enseignant dans une école d’adultes du sud de la Suède, confesse avoir passé dix-huit ans à écrire Gheel et avoir eu les plus grandes peines à achever cette oeuvre (qui, comme par hasard, s’étend également sur dix-huit ans : 1915-1933)…
Le livre connut, en Suède, un succès immédiat, les meilleurs critiques parlant de «sensation littéraire», de «début impressionnant», du «meilleur premier roman paru depuis des décennies».

Régis Boyer, traducteur

Posted in Non classé