« 1, 2, 3… Molière »