Per Odensten


Per Odensten est né en 1938 à Karlskrona, en Suède.
Il obtient le prix Dobloug en 2000.
Œuvres traduites en français :
“Gheel, la ville des fous” [« Gheel, de Galsnas Stad »], trad. de Régis Boyer, Saint-Nazaire, France, Éditions Arcane 17, 1996, 397 p. (ISBN 2-903945-92-6)
“Une lampe à ténèbres” [« En lampa som gör mörker »], trad. de Régis Boyer, Paris, Éditions Payot & Rivages, 2010, 552 p. (ISBN 978-2-7436-2046-2)

à propos de “Gheel, la ville des fous” :
Tout est étrange dans ce livre déconcertant et fascinant.
A commencer par son auteur qui était absolument inconnu et n’avait jamais publié une seule ligne avant 1981, date de parution du roman. Per Odensten, né en 1938, avait donc quarante-trois ans alors. Cet enseignant dans une école d’adultes du sud de la Suède, confesse avoir passé dix-huit ans à écrire Gheel et avoir eu les plus grandes peines à achever cette oeuvre (qui, comme par hasard, s’étend également sur dix-huit ans : 1915-1933)…
Le livre connut, en Suède, un succès immédiat, les meilleurs critiques parlant de «sensation littéraire», de «début impressionnant», du «meilleur premier roman paru depuis des décennies».

Régis Boyer, traducteur